.. et vous aimeriez vraiment un Irish Wolfhound?

         Photo M.Berry

Réfléchissez longuement avant de prendre un Irish Wolfhound, ils ne sont pas comme les autres chiens. Ce sont des rois par mis les chiens et ils vont gouverner complètement votre vie. Tout va Finis les vacances changer, votre vie quotidienne, votre maison, votre voiture, tout va être réaménagé autour de lui. – seulement des pensions canines spécialisées peuvent le prendre en charge de façon satisfaisante. Ou meilleur encore d’avoir des amis qui sont propriétaires eux-mêmes d’un IW et consentent à soigner le vôtre. La solution la plus simple est de l’emmener avec vous et d’arranger vos vacances conformément  à cela.

   Il peut se révéler un désastre pour les bibelots et les porcelaines, et vous ne pourrez plus laisser des coupes de fruits ou autres friandises sur une table, il faudra tout ranger en hauteur, et même ainsi rien n’est sacré pour un chien ayant le goût prononcé pour le self-service. L’Irish Wolfhound est un chien bienveillant et tolérant, gentil de nature, mais ne vous laissez pas induire en erreur par l’image du «gentil-géant», un jeune chien peut être turbulent et avoir beaucoup de personnalité. Les IW ne se rendent évidemment pas compte de leur taille : un coup de queue peut frapper violemment enfant ou  adulte et meurtrir considérablement. Il faut être particulièrement prudent en présence de jeunes enfants ; ils se font facilement renverser, bien que sans intention et puissent être sérieusement blessées

   Les IW ont besoin de la compagnie des  «humains». Ils ont besoin d’être avec vous et non pas être enfermés du matin au soir, pendant leurs propriétaires sont à leur travail. Les hurlements lugubres d’un Irish Wolfhound solitaire dérangeront le quartier entier, pas seulement vos voisins immédiats. Vous allez vous faire mal-voir de tout le monde. Autant ils aiment les humains, ils aiment la compagnie d’autres chiens.

   L’Irish Wolfhound n’est pas un chien de garde, même s’il vous signale les évènements inhabituels. Il est né chasseur, c’est cela son destin!  Sa taille décourageante pourrait faire penser de le faire patrouiller comme chien de garde dans une ferme ou propriété commerciale, chose ridicule et à  contre-pied, car un chien solitaire qui s’ennuie  va probablement accueillir chaleureusement tout intrus venant enfin animer la soirée bien morne.

 

Le chiot

Préparez sa couche avant de partir le chercher. Un matelas taille normale ou pour  lit

d’enfant assez grand dans un coin tranquille de votre habitation, pas trop près

d’une source de chaleur mais hors des courants d’air sera l’idéale.  Couvrez-le

d’un molleton imperméable ou d’un plastic pour le protéger. Pardessus mettez p. ex. un drap en tissu-éponge (à acheter bon  marché aux soldes). Les couvertures en fourrure synthétique vendues dans les magasins spécialisés sont très bonnes, pourvu que  le tout puisse être  lavé facilement.

Il faut au chien une place bien à lui, à l’écart de vos pieds, où il peut se

retirer et dormir en paix. Il doit pouvoir dormir confortablement et il est

impératif, que son lit soit douillet. En grandissant et en prenant du poids,

ses coudes doivent être protégés, autrement il va développer une bursite,

chose peu esthétique et douloureuse, qui est facile à prévenir si l’on

est attentif, en cas contraire cela prendra 5 - 6 mois pour  guérir

 

Repas et Soins

Vous recevrez de votre éleveur une notice de nourrissage pour votre chiot. Suivez-la attentivement, puisque la prodigieuse croissance de cette race, qui se prolonge jusqu’à la fin de la 2ème année, nécessite une nourriture abondante, riche et équilibrée. Un IW adulte doit être nourri 2 fois par jour, jamais un gros repas en 1 fois. Ceci afin de minimiser le risque de cette affection mortelle qu’est la torsion de l’estomac. C’est à dire l’estomac plein faisant une rotation entière, en bloquant les deux extrémités, puis gonflant comme un ballon énorme, provoquant la mort par syncope et arrêt du cœur.  Une heure avant et après chaque repas, le chien devrait toujours rester tranquille et toute activité violente interdite.

 

Les IW ont tendance à l’embonpoint, il faut toujours soigneusement surveiller leur poids. Un chien vieillissant se portera mieux avec des repas plus petits, mais plus fréquents.

Ils boivent énormément, il vaut mieux laisser à leur disposition un seau d’eau fraîche, en permanence, en veillant à nettoyer à fond l’intérieur du seau chaque matin, avant de le remplir à nouveau. Ne laisser jamais un chien boire de l’eau qui est restée dehors pendent la nuit. Elle pourrait être contaminée et des infections inattendues même mortelles peuvent en résulter. La nourriture et l’eau doivent être données à une hauteur confortable (entre la poitrine et la tête)

pour qu’elles descendent avec la gravité et non contre elle, cette mesure évite au chien d’écarter les coudes et les pieds pour atteindre sa gamelle.

 

Prévoyez de brosser et de peigner votre chien quotidiennement, ainsi  avec un peu de chance, vous le ferez 2-3 fois par semaine. En vous occupant de lui régulièrement, vous aurez la chance de remarquer toute écorchure, coupure ou tiques, ce qui peut être difficile à déceler chez un chien avec un bon poil. Les dents, oreilles, ongles et glandes anales demandent aussi votre attention particulière. Puces, tiques et autres visiteurs indésirables peuvent apparaître dans la maison la mieux tenue. Soyez simplement vigilant et débarrassez-vous en. Demandez à votre vétérinaire, il peu vous conseiller des médicaments ou  un spray pour donner de la paix à vous et votre chien pour des mois. Attention, les lentes des puces peuvent survivre jusqu’à 2 ans dans les tapis et couvertures.

Les chiens destinés aux expositions sont toilettés avec le pouce et l’index, un peigne à lame fait également bon service pour une apparence nette, élégante et pour souligner leurs lignes gracieuses. Et même votre chien de compagnie se sentira bien mieux avec un traîtement similaire. Et si jamais il est sale ou s’il ne sent pas bien, prenez une serviette en tissus-éponge, trempée dans de l ‘eau tiède additionnée d’un produit spécialement pour chiens (huile de bains etc.)  et frictionnez son poil. Personne ne devrait sentir l’odeur de chien en entrant dans votre maison.

 

Entraînement

Le chien adulte exigera 2 heures de votre vie chaque jour pour l’exercer correctement et le maintenir  en bonne condition (n’oubliez jamais qu’il est un lévrier!). Le chiot par contre doit être protégé des jeunes enfants turbulents, qui sans cesse veulent jouer avec lui, car il a besoin de beaucoup de repos et de sommeil pendant sa croissance. L’exercice doit être progressif et conséquent dans sa conduite. Une fois autour du pâté de la maison pendant la semaine et une excursion de 10 km le dimanche matin n’est pas la solution.

Il est de la plus grande importance de donner une éducation à votre IW. Elle doit commencer au moment où le chien passe le seuil de votre maison. Il faut l’amener à penser que vous êtes toujours plus grand et plus fort que lui,  même si ce ne sera plus vraie dans le futur.

Ne l’apprenez pas à vous saluer levé sur les pattes arrières. Une fois adulte il pèsera 50-70 kg et ceux lancés avec véhémence, à l’improviste peuvent aplatir le plus costaud. L’entraînement doit se faire avec une main tendre et légère mais ferme. Un Irish Wolfhound doit apprendre à marcher à la laisse sans tirer, pour votre sécurité et celle du chien. Pensez à suivre des cours d’entraînement pour jeunes chiens, offert par des organisations cynologiques un peu partout. Le mot il doit apprendre est NON. N’attendez jamais trop de votre IW, il est chasseur, pas un chien de travail. Pour éviter des dangers pour maître et chien, vous devez obtenir de lui de :

  • marcher à la laisse tranquillement
  • revenir chez vous sur rappel
  • s’arrêter sur commande
  • s’asseoir ou se coucher à votre demande.

 

Ne faites jamais confiance à votre IW en présence de bétail, de moutons ou

de chèvres, l’instinct de chasse est très fortement développé ; si ça bouge – ça

doit être poursuivi. Si un IW poursuit et tue un animal, c’est votre faute, non pas la sienne, il faut jamais lui en donner l’occasion. Ne punissez jamais votre IW en le frappant, il perdrait la confiance qu’il a en vous et vous ne le pardonnerait jamais.

Le ton désapprobateur de votre voix suffit en général, mais s’il a été particulièrement méchant ou terrible, saisissez-le par la peau lâche de chaque coté du cou et secouez- le vigoureusement en rouspétant les yeux dans les yeux ; il aura enregistré votre désapprobation !

Santé

 

En règle générale les IW ne sont pas une race souffrante. Un chien blessé n’est pas un bon patient, mais il encaisse assez bien et ne pleurniche pas (sauf peut-être pour forcer votre pitié). Si jamais il revient du jeu avec une blessure qui doit être cousue par le vétérinaire, insister auprès de lui de le faire à l’anesthésie locale. Si vous restez avec votre chien il se laissera faire et se tiendra tranquille. Evitez une anesthésie complète le plus possible.

Leur longue queue est source constante d’ennui, car, blessée fréquemment en la frappant contre les meubles, elle peut ajouter à votre décor des taches de sang sur vos papiers peints. La moindre égratignure doit être soignée, car elle peut être long a guérir, s’infecter, et finalement aboutir à l’amputation d’une partie.

Certains des problèmes de santé sont associés à la grande taille et la croissance rapide de ces chiens, ils peuvent être évités avec une conduite soigneuse et judicieuse : Pas de courses folles, pas de courses de poursuite avec des chiens plus âgés, pas de sauts pardessus des murs, pas de montées et de descentes d’escaliers, pas d’ébats endiablés avec enfants ou d’autres chiots, en fait rien qui puisse meurtrir ou blesser ces longs os à la croissance si rapide et le tendre cartilage entre les articulations. Les ruptures de tendons sont long à guérir et avec ces grands chiens même une opération n’a pas toujours du succès.

 

Irish Wolfhound Club Schweiz

Rasse-Info/2002 ISV ©

Si vous avez lu tout sans changer d’avis, vous le prenez vraiment au sérieux et je peu vous le confirmer que vous aurez également beaucoup de joie. Les IW ont une sagesse propre à eux et ils sont tout simplement différent des autres chiens. Ils sentent vos humeurs et vos peines et ils les partagent avec vous. Si vous avez vécu une partie de votre vie avec un Irish Wolfhound, il est presque inévitable que ceci aboutira dans le désir irrésistible d’en avoir deux. En tout cas il vous sera inimaginable de ne pas avoir au moins un IW dans votre vie.